Je parle le Wesh

Triste époque que la fin du mois d’août, quand le travailleur, encore bronzé après ses vacances à la Baule, erre tristement dans les rayons de son Carrefour, les yeux rivés sur son caddie. Car dès qu’il lève les yeux, telles des épées de Damoclès, des affiches pendues à des filins au-dessus de sa tête lui rappellent la rentrée qui approche. Un lot de trois cahiers pour le prix de deux, une collection de stylos billes à prix réduit, un effaceur rechargeable… autant de choses qui lui font sentir plus que jamais que les vacances sont à présent derrière lui, et qu’il va falloir se remettre au labeur.

Mais pour quantité de gens, le mois de septembre qui approche, c’est aussi l’occasion de faire de nouvelles rencontres : on pense bien sûr aux écoliers qui attendent impatiemment de savoir qui sera dans leur classe cette année (et surtout s’ils seront avec Cynthia qui était avec eux en 6èmeB parce que Matthéo a dit qu’elle avait des tétés en colonie cet été), aux professeurs qui sont déjà en train de recharger les batteries du taser, mais aussi à tous ces jeunes gens qui à peine sortis d’études, prennent leur premier poste, et se retrouvent affectés dans la riante cité de Saint-Denis, où comme le dit la légende, le matin commence à 16 heures.

Or, sur place, la communication peut s’avérer difficile ! Heureusement, comme je ne suis pas du genre à abandonner mon lectorat, j’ai réussi à mettre la main sur des planches de BD retravaillées par des linguistes. Mais si, vous savez, comme ces albums d’Alix en latin qu’on vous a offerts et que vous n’avez jamais lus.

Je vous propose donc d’apprendre aujourd’hui quelques mots de ce langage fleuri qui, en cas de rencontre avec de jeunes aux habitudes vestimentaires proches de celles du beauf des années 80, vous permettra de communiquer avec eux.

Étudions une première planche (je vous recommande de cliquer dessus pour la lire) :

OlrikComplet

Une histoire palpitante qui, n’en doutons pas, sera adaptée au cinéma par Luc Besson.

Si vous n’avez pas tout saisi, point d’inquiétude, faisons le point ensemble, aidés de François et Mathilde.

Ter-Ter. Abriévation du mot « terrain », le Ter-Ter désigne une propriété vôtre et qui est chère à votre cœur.

Exemple : « Ma chère Mathilde de la Proutinière, pour mon manoir, je n’ai pas hésité un instant : j’ai acheté un fantastique ter-ter. »

Poucave. Personne qui communique avec la maréchaussée. Ce terme fort péjoratif désigne à peu près toute personne vous ayant déçu.

Exemple : « Tout de même, Mathilde, rendez-vous compte qu’en rentrant du Luxembourg, j’ai eu un contrôle fiscal. Si vous voulez mon avis, il y a un poucave dans le personnel de notre maisonnée. »

Chouffe. Si ce terme désigne une bière pour l’essentiel de la population, il s’agit ici de réaliser l’action de surveiller, regarder quelque chose. Attention : chouffer n’est pas un verbe, et tout comme les gens qui emploient ce terme, il ne suit aucune règle. Il est donc possible de l’utiliser dans toutes sortes de phrases : je chouffe, tu chouffe, il est en chouffe, etc.

Exemple : « François, ce soir, il y a le défilé Dior, et je veux un nouveau sac, je vais donc m’installer au pied du podium et me mettre en chouffe. »

À noter que si par exemple, François possède la salle où aura lieu de défilé, alors Mathide sera « en chouffe au ter-ter« . Et si Mathilde voit le sac qu’elle désirait être acheté par une autre, soupçonnant celle-ci d’être bien informée sur ses goûts, elle pourra commencer à parler de poucave.

Tarba. Personne qui provoque chez vous une très forte insatisfaction.

Exemple : « Garçon ? M’est avis que le homard ci-présent dans mon auge manque un peu de goût. Vous transmettrez au chef que c’est un tarba. »

Spif. Cigarette amusante qui a pour particularité de n’être vendue qu’en dehors de paquets avec des photos de poumons tout noirs.

Exemple : « Détendez-vous, Mathilde. Tenez, je crois qu’il reste un demi-spif dans la boîte à gants de la Jaguar. »

OKLM. Action d’être au calme.

Exemple : « Notre argent est en Suisse, OKLM. »

Cousin. Personne qui n’est pas votre cousin.

Exemple : « Je me suis mariée avec mon cousin. »

Wesh. À l’origine terme arabe mal maîtrisé, il s’agit de la ponctuation dans le langage majestueux du Wesh. Wesh est à la fois le point, la virgule, le point-virgule, les points de suspension, et la majuscule.

Exemple : « Wesh, ainsi que je le contais, le duc de Vauluisant me disait encore hier que wesh, votre compagnie lui manquait, wesh. »

Négro. Personne que tout le monde a comme ami.

Exemple : « Allons François, je ne suis pas raciste : j’ai un ami négro. »

Bien ou bien. Technique dite de « Nicolas Sarkozy », célèbre ami des cités qui ne laissait le choix qu’entre deux options pour justifier de ses actes.

Exemple : « Alors, ce Veuve Cliquot, bien ou bien ? »

Zoubir. Interjection. Synonyme de « Saperlipopette ! »

Exemple : « Zoubir, ma Rolex ! »

Barette. Unité de transport d’une marchandise illicite.

Exemple : « Mathilde, j’ai ramené les barrettes d’or avec la petite croix gammée de votre papy. »

Le Coran de la Mecque. Livre qui n’a rien demandé et que personne n’a lu mais que l’on invoque lorsque l’on est en train de raconter un gros mensonge.

Exemple : « Sur le Coran de la Mecque, je ne connais pas ce vendeur d’armes, je suis tombé dans sa piscine, aussi vrai que je m’appelle Jean-François Copé. »

Défoncer ta race. Menace impliquant une pratique imminente de la savate.

Exemple : « Palsembleu, quel toupet ! Cette demoiselle porte la même robe que moi. François, je crains de devoir aller lui défoncer sa race. »

Merco. Véhicule voyant.

Exemple : « Tiens ? De nouveaux voisins ? Ce soir, je ne rentre pas la merco. »

Ken. Synonyme « d’avoir », à condition que l’acquisition se fasse de manière prompte.

Exemple : « Mathilde, je n’en puis, depuis tout ce temps, mon coeur bat la chamade pour vous. Je vous désire, je vous veux, ce soir, je vous ken. »

Pelo. Variante régionale de Wesh. Car oui, le wesh a aussi des régionalismes. C’est une belle et riche culture.

Pécho. Attraper.

Exemple : « Avez-vous entendu ? Jean-Eudes a été pécho par le fisc. »

Ma reum. Voir Le Coran de la Mecque.

Exemple : « Sur ma reum, les Balkany sont d’honnêtes gens. »

Red Bull. Boisson qui a trop de goût pour des gens qui n’en ont pas assez.

Exemple : « Ma foi, après ce dîner gastronomique, je ne dirais pas non à un petit kebab – Red Bull. »

Gros. Fier compagnon.

Exemple : « Vous êtes habile en affaires ; nous devrions monter une affaire, gros. »

Gros son. Mauvaise musique.

Exemple : « J’aime le bon gros son de Vincent Delerm. »

Booba. Comme Gros son, à une lettre près.

Enceinte bluetooth. Objet qui permet de diffuser de la mauvaise musique avec une qualité tout aussi contestable autour de soi afin que tout le monde sache que vous êtes un faquin.

Exemple : « Mathilde, passez-moi mon enceinte bluetooth, je crois que j’ai envie d’écouter du Cali. »

Lourde. Sorte de porte.

Exemple : « François, je vais au boudoir, vous direz au majordome de fermer la lourde. »

Shaqa. Sorte d’appartement. À ne pas comprendre avec Waka, qui est une forme d’Afrique, comme nous l’a enseigné Shakira.

Exemple : « Cet été, nous allons dans notre Shaqa de Saint-Tropez. »

Niquer. Action de filouter, d’agir sans le consentement d’autrui.

Exemple : « Le gendarme de la bourse n’en saura rien, mais j’ai bien niqué les autres actionnaires. »

Filsdeup. Enfant de la pute.

Pute. Maman du filsdeup.

Cramé. Affaire bien mal en point.

Exemple : « Sophia Chikirou est cramée« .

‘culé. Bon ami.

Exemple : « Comment ça va, ‘culé ? »

Cave de HLM. Sorte de grotte magique et obscure. Voir Les Aventures d’Ali Baba.

Exemple : « Mes bons amis, voici la soirée bien avancée, je me retire, car j’ai quelque affaire qui m’attendent dans ma cave de HLM. »

Biz-biz. Abréviation de business. Signifie être en affaire avec quelqu’un, dans le commerce de quelque chose.

Exemple : « Je n’ai jamais été en biz-biz avec ce Monsieur Kadhafi. »

Manouche. Abréviation péjorative désignant un ferrailleur.

Exemple : « Mathilde, verrouillez votre portière, je crois bien qu’il y a des manouches au feu. »

Salam. Bonjour.

Labess. Ça va ?

Tranquille. Je te fais pas chier ?

Exemple : « Salam François, Labess ? Mais dites-moi, n’est-ce pas notre bonne que je vois dans notre lit, tranquille ? »

Vous avez tout suivi ?

Bien, alors en ce cas, voici un extrait de Tintin et Loumi – Panique au parloir, dans lequel les auteurs ont coupé la poire en deux. Ici, seul Tintin s’exprime en wesh. Vous devriez donc pouvoir, grâce au vocabulaire précédemment appris et à votre bon sens, deviner ce que dit Tintin en remettant la phrase dans son contexte !

Bon courage à vous. Et cliquez pour agrandir là encore.

TintinCaricatureComplet

Vous l’aurez bien évidemment remarqué, tout comme « Loumi », le nom de « Tintin » est lui aussi en verlan dans cette version. (D’après Hergé, les aventures de Tintin : « On a marché sur la Lune »)

Allez, je vous mets les réponses, mais c’est bien parce que c’est vous :

Bédo. Voir Spif.

Pépouze. synonyme de OKLM.

Bâtard. synonyme de Tarba, qui n’a ici aucun rapport avec le pedigree du chien, tant chacun sait que la mère de Milou était une sainte.

Rectum. Voir Cave de HLM.

Wallah. Interjection signifiant la lassitude devant une conversation trop prolongée.

Vazy. « Allons au bout de cette idée. »

Rott. Sorte de chien.

Bled. Lieu riche en traditions.

Daronne. Maman.

Zarma. Ventre-saint-gris.

Voilà. Vous êtes à présent armés pour pouvoir communiquer efficacement avec vos nouveaux voisins, et pourrez ainsi profiter pleinement de votre nouvelle affectation.

Quant à ces planches, puisque l’on répète sans cesse que la langue évolue et que l’on fait rentrer un peu de tout dans le dictionnaire chaque année, je me tiens à la disposition des éditeurs pour faire évoluer ces vieilles BDs nauséabondes et enfin, leur faire profiter d’un renouveau culturel qui permettra aux nouvelles générations de se mettre plus facilement à la lecture.

Sur ce les gros, mettez-vous en chouffe, parce que ce weekend, je sors du ter-ter pour aller signer des livres, wallah.

Quelle bien belle langue.

Tenez d’ailleurs, je vous laisse : la mienne saigne.

2018-08-27 07:22:21

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *